• Journal de Vacances

    J'avais dans un premier temps décidé de ne pas mettre ce journal de vacances en ligne, non pas parce que son contenu n'est pas montrable mais parce qu'il fait prendre au blog un virage allant de la gaîté à la tristesse. Finalement, comme ce blog sert de road movie à ma vie et, par moi, à celle de notre famille urbaine et aux rencontres du troisième type, je me suis décidé à publier l'intégralité du texte. Il reflète mon état d'esprit du moment, donc il doit exister...

    Cependant, il est peut être préférable que les amis proches ne le lisent pas, histoire de garder l'image habituel de votre serviteur... les commentaires sont-ils nécessaires d'ailleurs ?...

    Journal de vacances Part I - LUNDI

    Les communications sont rompues. L'heure est à la réflexion et au calme.
    Je dors beaucoup. Je fais aussi pas mal de jogging, histoire de me dépenser un peu. Heureusement le temps est magnifique et je prends même quelques couleurs.
    Les amis (tout le monde est au rendez-vous d'ailleurs : Lutin, Blandine, Malika, Nicoco, Coco, Valou, Leetub...) envoient qq sms de tps en tps mais respectent bien les consignes laissées dans le blog à savoir, pas de communication durant la semaine.
    Je ne sais pas trop pourquoi le moral est aussi bas en aussi peu de tps mais j'espère trouver les forces pour remonter la pente rapidement.
    Je n'ai plus goût à grand-chose en ce moment et je perds patience en moins de tps qu'il ne faut pour le dire... J'ai perdu l'inspiration et ma seule passion se résume à dormir... Rois personnes ses dernières semaines m'ont dit que, malgré ma présence, je donnai l'impression d'être ailleurs...
    Le temps me semble si long parfois...
    En fin de semaine, je rentrerai sur Amiens avec le sentiment que rien n'a changé d'un poil. Je vais reprendre cette petite vie où, semaine après semaine, mois après mois, le status quo est de rigueur. La vie n'a d'intérêt que par rapport à la valeur ajoutée que l'on apporte aux autres. Il est des jours où je me pose la question de ma réelle valeur ajoutée... Etant bien entouré, je suppose avoir quelqu'intérêt humain pour mes proches, ce qui est déjà important. Je crois pourtant que je ne fais pas assez pour les autres, il me faudra corriger ça rapidement.
    Bien sur, il reste des moments très drôles avec les amis, quelques sorties bien inspirées avec Coco, mais finalement, quand vous rentrez chez vous le soir, personne ne vous attends, vous vous réveillez dans la plus grande indifférence. Les bons moments sont vites oubliés.
    Ce n'est pourtant pas faute d'essayer... et pourtant que de temps perdu à discuter avec des inconnus via le net. J'en fini par être déconnecté de la réalité.
    Bien sur face aux autres il faut garder la face, être fort, s'intéresser aux amis, vivre ensemble (On fait quoi ? A quelle heure ? ya qui ?), conseiller les âmes en perditions... ne trouvant comme seul réconfort que je ne suis probablement pas le plus mal loti. Mais à l'arrivée, ça n'avance pas. Dans ces conditions, Ewan ne rencontre pas Nicole, Mark ne rencontre pas Bridget et Roméo ne rencontre pas Juliette ! Et hop, l'amour en danger, et hop, c'est le retour de Jacques à la Télévision</personname />... Tout le monde suit ?
    Bien sûr autour de moi, certains ont vécu de vrais drames mais le fait de résonner comme je le fais, fait-il de moi un égoïste pour autant ? N'ai-je pas le droit aussi d'être malheureux parfois ?

    Journal de vacances Part II – MERCREDI

    Il fait toujours aussi beau. Suis encore allé courir une heure ce matin. Il me faut acheter un lecteur mp3 en rentrant pour courir sur Amiens. Je mettrai Kylie et Etienne à fond, cela me motivera encore un peu plus. Et oui, c'est fatiguant de courir...
    En me promenant sur le port ce matin, sous un grand soleil, je me suis dit qu'il serait sûrement agréable de pouvoir aller faire un tour de bateau avec l'homme de sa vie... Bon d'accord, inutile d'investir dans les gilets de sauvetage tout de suite...
    Ai pris une grande décision aujourd'hui. Il faut que je sois un peu plus présentable. Difficile de trouver quelqu'un dans mon état général. Alors, régime, muscu pour les abdos, jogging, UV et sourire de cinéma au programme. Même si ça ne change rien au final, ça ne peut pas faire de mal. J'ai tout le temps pour faire ça de toute façon.
    Le problème vient de moi, c'est une évidence. Et oui, les célibataires sont responsables de leur situation. Bien beau de dire que je suis super sympa, gentil, mignon et patati et patata ... rien à foutre moi des considérations à deux balles... de l'authenticité et du concret : voila ce que je veux... comme beaucoup d'autres me direz-vous... Voila une terrible équation : pourquoi tellement de personnes cherchent et pourquoi personne ne se trouve ?
    Il reste des célibataires autour de moi c'est sur, mais ça ne me rassure pas... les couples non plus ne me rassurent pas quand j'y pense... seul l'Amour me rassure vraiment...
    Avant de partir en vacances, j'ai relu l'intégralité de trois mois de blog... Y'a vraiment des choses drôles d'écrites. Avez-vous une idée du nombre de rencontres dont j'ai pu vous parler ? Non ? Laissez moi vous rafraîchir la mémoire, comme ça, juste pour rire...
    Cédric, Guillaume, Cousin Guillaume, Cyril1 – l'homme du dimanche, Cyril2, Thomas, Nicolas, Benoît, Julien, Romuald, Jérôme, Anthony, Billy, Frédéric, Gregory, Will, Yanice... Avouez que c'est drôle et surtout pathétique. Combien me faudra t-il en rencontrer avant de trouver celui qu'il me faut ? Et si j'avais laissé partir celui qu'il me fallait ? Heureusement que je ne couche pas avec eux aussi facilement qu'ils le souhaiteraient pour certain... j'ai au moins le respect de mes convictions.

    Moi je trouve ça tellement drôle... Le pire, c'est que je dois en oublier dans le lot ! Ca me fait marrer, je ne sais même plus qui est Frédéric... j'ai son numéro dans mon portable, preuve que j'ai du le rencontrer, mais il ne m'a pas laissé grand souvenir...

    J'ai dû faire tous les corps de métier ! De m'informaticien en passant par le danseur (danseur mon cul), étudiants en toute sorte de matière, des buralistes aux conseillers sociaux, en passant par les chefs de rayon, les designers, les visiteurs médicaux ou autres agents immobiliers... Un constat s'impose, aucune profession ne vous garantie un avenir fiable lol. Attention, vu la liste je deviens incollable au jeu du baccalauréat... Je peux facilement trouver un prénom commençant par n'importe quel lettre !

    Enfin, vous voyez le tableau... C'est décidé. Il n'y a plus à revenir sur le sujet des Amours... peine perdue... Je n'écrirai donc plus sur l'Amour. C'est pourtant une grande source d'inspiration pour tous les auteurs. Mais moi, j'ai l'impression d'avoir tout dit, l'impression d'avoir tout fait aussi... Il ne reste plus qu'à attendre... que tout le monde se case...
    En soirée, j'ai rompu l'isolement que j'avais décrété. J'ai téléphoné à Coco, puis à Lutin. Tout se passe bien à Amiens, c'est une bonne chose... Je n'ai pas appelé pour parler de moi, mais surtout pour savoir si tout se passe bien pour les autres. C'est ça l'essentiel pour moi...

    Journal de vacances Part II – VENDREDI

    Suis de retour demain. Passage par Paris pour retrouver tout le monde, c'est-à-dire Lutin, Blan la superbe créature, Malika reine de mes nuits et Melan. Peut être retrouverai-je aussi Coco et Philippe qui irons écumer les bars pendant que nous serons au théâtre.
    C'est assez amusant car j'éprouve un réel plaisir à retrouver Paris. Un peu tard me direz-vous... Pas vraiment.. Mais je vous arrête de suite ! Je n'y vais ni pour mettre les pieds dans le premier backroom qui vient ni pour passer en revue tous les bars du Marais. L'intérêt de Paris est bien ailleurs... peut être parce que l'immensité et la diversité des lieux permet de laisser libre cours à ses idées. Peut être aussi parce qu'il est très facile de trouver plus paumé que vous...
    Ce qui est le plus drôle, c'est qu'il me tarde de retrouver mon Internet et discuter avec mes contacts. Je suis conscient que ça n'a pas d'intérêt et que bien peu de mes contacts doit attendre mon retour, mais que voulez-vous... c'est une question d'habitude pour moi. Certains regardent le TV en rentrant, moi je file sur internet. J'ai dit à Mon Lutin lors de notre dernier dîner en tête à tête au resto que, si je trouve quelqu'un qui en vaut la peine, je résilie mon abonnement Internet pour éviter toute tentation. L'herbe est toujours plus verte ailleurs, mais parfois il faut se donner les moyens de parvenir à ses fins. Mon pire ennemi dans le domaine de l'Amour étant probablement moi-même...
    Cette semaine à La Rochelle</personname /> aura été profitable même si j'ai le sentiment d'être un peu plus stress' qu'en arrivant...
    Le retour est proche... J'ai déjà envie de rester enfermé chez moi... 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :