• Eucalyptus

    Les ronces de la vie qui m'ont parfois piqué
    Les nuits où l'on s'endort la lumière allumée
    Les fourmis dans le corps, le coeur ankylosé
    Ça cogne à l'endroit, puis à l'envers
    Ces rixes sont familières

    Mais que faire ?
    Se réchauffer aux êtres chers ou aux amitiés passagères
    Lorsque le fruit est trop amer
    Je préfère, à tout prendre, les aubes claires
    Senteurs d'eucalyptus dans l'air, de sapins et de conifères
    Quand les jours sont parfaits

    Se dire que les coups durs permettent d'avancer
    Et qu'affronter sa peur, c'est y mieux résister
    Mais l'organe vital est parfois épuisé
    Quand ça tape à l'endroit, puis à l'envers
    Ecchymoses familières

    Tout pour déplaire !
    Lorsqu'on se sent ombre et poussière et que tout se barre de travers
    Vouloir être comme ces arbres verts
    Forts et fiers, c'est l'extase que je préfère
    Senteurs d'eucalyptus dans l'air, de sapins et de conifères
    Quand mes jours sont parfaits

  • Commentaires

    1
    Coco
    Vendredi 21 Janvier 2005 à 09:48
    POurtant...
    Tu me demandais hier - Mon avis sur le bonheur - L'air de rien, voilà que tu t'inquiètes - La paix te ferait donc peur ...
    2
    keanan
    Dimanche 23 Janvier 2005 à 22:55
    Pourtant...
    ;-) Peut-être...
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :